Qui sommes-nous ?

ATC

Une école de céramistes à Paris

 

Au début des années 2000, Christophe Bonnard et Grégoire Scalabre travaillent ensemble à l’Institut de la Céramique Française à Sèvres.
Ils y forment de futurs céramistes et interviennent en entreprise auprès de salariés.
Germe le désir d’un enseignement différent, qui aborderait la céramique dans sa globalité et sa modernité. Un enseignement technique suffisamment complet pour développer la liberté créative, ouvrir le regard et enrichir ses connaissance sur la culture de la céramique actuelle et ancienne ainsi que sur l’ensemble des possibilités qu’offre la terre.

En 2005 naît l’école des Arts et Techniques Céramiques.

 

Notre pédagogie

Nous avons pour démarche de permettre à nos stagiaires d’appréhender le métier de céramiste dans sa globalité, par une approche technique précise et poussée et par l’apprentissage du regard, nécessaire pour reproduire puis trouver « ses » formes.

Notre enseignement est assuré par une pluralité de formateurs en activité.
Ils apportent au collectif un suivi individuel pour orienter au mieux les stagiaires ainsi que l’éventail d’outils indispensables à la création de son atelier ou à l’animation de cours de loisirs.

Notre formation en tournage prépare au CAP tourneur en céramique, diplôme national pour lequel nous obtenons 100 % de réussite. Nous tournons du grès blanc avec une méthode inspirée des techniques de tournage de la porcelaine : des gestes simples et efficaces qui, une fois maîtrisés, permettront de réaliser toutes les formes et passer à la porcelaine très facilement.

Notre enseignement se complète de formations professionnelles intégrées ou à la carte : cours d’application et de création d’émaux animé par Christophe Bonnard, apprentissage du modelage de la terre, techniques du modelage plâtre et du coulage céramique, recherche de la forme et regard sur la céramique moderne et le design au travers du cours de dessin animé par Grégoire Scalabre, histoire de l’Art Céramique, visites de musées et d’expositions, initiation aux techniques de décoration, créations d’outils, technologie et connaissance des règles de sécurité, ainsi qu’un accompagnement à la recherche des statuts, qui facilitera votre installation.

Une formation de six mois c’est court pour aborder un métier. En effet, il faut environ trois ans de pratique assidue et autonome pour en assimiler le contenu. Aussi la formation complète est-elle très intense. A l’école des Arts et Techniques Céramiques nous nous efforçons d’offrir au stagiaire « la boîte à outils » indispensable pour démarrer et « créer son métier » par la suite. C’est aussi la raison pour laquelle nous offrons des temps de pratique « en autonomie » afin de répéter tranquillement les gestes appris en cours. En céramique aussi on « fait ses gammes » !
 

Les formateurs

Christophe Bonnard

Christophe Bonnard est issu d’une famille de céramistes : son arrière-grand-père était ingénieur à l’Ecole de Sèvres et son père technicien-conseil dans l’industrie. Tourneur depuis l’âge de 16 ans, il crée à 21 ans son propre atelier à Moret-sur-Loing. Puis il entreprend une formation spécialisée aux Beaux-Arts de Mâcon et redirige vers la recherche en émail son travail jusqu’alors tourné vers la céramique utilitaire.
Christophe Bonnard s’est formé au CNIFOP puis auprès des céramistes Michel Moglia, Wulf Rohland, Jean-Pierre Pignard… Il devient formateur à son tour à l’Institut de Céramique Français à Sèvres où il officie en tant que professeur de tournage et responsable de la formation émail. C’est au contact de la porcelaine que Christophe élabore sa technique de tournage précise et rigoureuse enseignée depuis au sein de l’école.

La forme et le feu

Dans son travail, Christophe Bonnard recherche une expression naturelle des formes, formes qu’il n’hésite pas à découper, percer, assembler. Il joue avec les courbes, crée des ouvertures dans les volumes pour en élargir la perspective. Il se sert principalement du tournage qu’il combine avec les techniques de la plaque ou du modelage. Son ultime limite : la taille de son four.

Très jeune passionné par l’émail, fasciné par le travail du feu et par la force de proposition des mécanismes naturels, il ne cesse d’être surpris par la richesse de suggestion que propose un émaillage bien équilibré. Il cherche à trouver l’accord le plus simple entre la forme et l’émail, afin d’être le plus fidèle partenaire du feu, suivant pas à pas les indices, four après four, jusqu’à ce que cet accord se révèle enfin comme une évidence.
A l’école il est en charge de toute la partie émaillage et enseigne le tournage.

www.ceramique-christophe-bonnard.com

Grégoire Scalabre

Grégoire Scalabre découvre la céramique à l’atelier de tournage et modelage où il est pensionnaire de 10 à 15 ans. A 16 ans il se forme à l’Atelier du Sage de Dieulefit dans la Drôme et au Lycée de la céramique de Longchamp, puis chez Agir Céramique, occasion pour lui de remettre en cause les bases du geste. Grégoire devient ensuite formateur – Maison d’arrêt de Bois d’Arcy, Institut de la céramique française – avant de fonder son propre atelier en 2002 et fonder ATC avec Christophe Bonnard en 2005.
En 2007, il est l’un des « Talents à la carte » du salon Maison et Objet. Ses objets utilitaires sont remarqués, certains font l’objet d’éditions comme le pichet « Harpo » chez Eno.
Rossana Orlandi l’invite sur son Spazio à Milan. Son travail personnel, cependant, s’oriente plus radicalement vers la sculpture. Il expose à la Galerie NeC nilsson et chiglien

En 2008 il entre en résidence à la Manufacture nationale de Sèvres. Des œuvres de grande taille voient le jour, comme la série « Haussmann » et la monumentale « Astrée », exposée au Musée des Arts Décoratifs de Paris dans le cadre de l’exposition « Circuits Céramiques » (hiver 2010-2011)

Grégoire aime les formes pour ce qu’elles cachent ,l’évocation, les traditions, l’usage détourné, les souvenirs enfouis ou plus simplement le sens. Ces formes expriment aussi bien le plaisir et l’humour que l’énergie communicative qui conduit à leur création.
A l’école Grégoire enseigne le tournage et le dessin technique. Il souhaite apporter une vision contemporaine et complète de la céramique.

www.atelierceramique.fr
cargocollective.com/scalabre

Rémi Fontaine

Tourne le grès, la faïence, la porcelaine et… le plâtre depuis plus de 30 ans. Une formation au CNIFOP puis auprès de Jean Cacheleux (meilleur ouvrier de France) est venue compléter ses études de modeleur maquettiste suivies de quelques années en tant que prototypiste. Passionné par la conception, Rémi s’est vite tourné vers la conception d’objets pour la maison, collaborant avec l’industrie (Desvres, Grès du marais, Vénilia/Solvay, Paquetage, Desvres, Printemps, Conran Shop, Cacharel…) et nouant des partenariats internationaux (Vietnam, Jordanie) en tant que consultant.
Enseignant la céramique depuis 2007, Rémi souhaite « partager sa passion pour la céramique, créer un moment différent autour d’une recherche commune et rendre accessible cet art dédié au plus grand nombre »
A l’école, Rémi enseigne le modelage et propose des stages week-end tous niveaux en tournage.

www.remifontaine-ceramic.com/presentation-remi-fontaine
www.remifontaine.fr

Céline Turpin

Céline Turpin s’est formée à l’Institut de la Céramique Française à Sèvres (spécialisation modelage plâtre). Elle est ensuite stagiaire à la Manufacture Nationale de Sèvres en modelage plâtre et petit coulage. Après un passage dans une fabrique familiale de porcelaine blanche, elle ouvre son atelier en 2003, débute des collaborations (Camille Henrot, Grégoire Scalabre, Xavier Vielhan, Tsé-Tsé & Associées) et en 2007 expose ses premiers « Collier pour Arbre » en porcelaine. Animée par le devoir de transmettre et le plaisir de la rencontre elle ouvre son école à Tours.
A l’école Céline enseigne le modelage plâtre et le coulage céramique

www.celineturpin.com

Virginie Armellin

Virginie aime transmettre son goût pour les matières et les volumes. Diplômée en Histoire de l’Art spécialisée dans les Arts Décoratifs, elle enseigne au Lycée l’Initiative à Paris depuis 1998 et aussi en atelier, toutes les techniques de volume céramique, l’histoire de la céramique et la technologie. Elle aime créer des ponts entre ces trois domaines, élaborer des sujets pour ses élèves et partager ses connaissances sur ce vaste domaine qu’est la céramique et dans lequel elle ne cesse d’apprendre et de s’enrichir. Personnellement elle utilise la céramique dans son espace quotidien pour fabriquer des installations ludiques, comme ces petits oiseaux de porcelaine et de papier échappés de leur cage… et de sa tête.
A l’école Virginie enseigne la technologie et l’histoire de l’Art céramique. Elle travaille parallèlement sur un projet de livre sur l’histoire de la céramique, des styles et des techniques.

Jean-Luc Benoist

A l’école, Jean-Luc enseigne le tournage et la création d’outils

François Azuelos

Expertise juridique en installation d’atelier.
Diplomé d’HEC, François Azuelos est conseiller en création et développement d’entreprises aux Ateliers d’Art de France. Il propose son expertise pour accompagner individuellement les stagiaires dans leur projet d’installation. Il anime également des séminaires dans ce domaines dans un contexte de recherche de statut d’entreprise de métiers d’Art.