Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 

Le Jardin du Potier

Daniel de Montmollin

124 pages, 110 illustrations 21 x 29 cm cartonné contrecollé

En dépit de certaines apparences, la poterie tournée et émaillée reste peu connue du grand public. Cela tient peut-être au fait que cet artisanat est souvent considéré aujourd’hui comme un divertissement lié à un phénomène de mode. Prenant appui sur le parcours et l’oeuvre d’un potier, le présent ouvrage montre à quel point le commerce quotidien avec l’eau, la terre et le feu peut constituer le support d’une existence et stimuler un ensemble de démarches à la fois gestuelles, technologiques, esthétiques, poétiques. PLus encore, l’exercice de la poterie apparaît ici comme une activité privilégiée où les < secrets de nature > sont occasion d’aventures renouvelées et de partage, chaque fois que le voile se lève un tant soit peu. L’atelier devient alors cet espace relationnel où se dissolvent les cloisons entre les diverses disciplines et où se forgent des amitiés, parfois les plus imprévues, avec des êtres aussi bien du passé que du présent. Ainsi, de l’époque des Song à aujourd’hui, en passant par la Renaissance, des artisans pétris par les éléments semblent nés pour rendre contagieuse leur vocation à l’émerveillement.

Editions La revue de la Céramique et du Verre
ISBN-2-908988-10-0 broché
ISBN-2-908988-11-9 relié
paru le 15 septembre 1999

Site internet

 



Céramique contemporaine. Biennale interationale Vallauris 2006

Ouvrage collectif

184 pages, 149 illustrations 21 x 29 cm cartonné contrecollé

Créée en 1966, la Biennale de Vallauris a pour objectif de promouvoir la création contemporaine dans le domaine de la céramique et de témoigner de la multiplicité des pratiques liées à ce médium. Ce catalogue, réalisé sous la direction du commissaire général, Yves Peltier, spécialiste de la céramique moderne et contemporaine, permet de retrouver les œuvres sélectionnées et primées au traditionnel concours ouvert aux céramistes, designers et artistes européens, parmi lesquelles celles de Stephan Hasslinger, Frank Louis, Wim Borst, Rebecca Catterall, Caroline Andrin ou encore de Stéphane Pencréac’h, Claire-Jeanne Jézéquel, Wilson Trouvé et Clémence Van Lunen. Le lecteur découvre aussi les œuvres des vingt-trois artistes chinois invités, Chris Lo, Fiona Wong, Caroline Cheng, Haichen Wang ou Luo Xioping… La présentation des créations de céramistes et artistes d’horizons très divers comme Marie-Laure Gobat-Bouchat, Kristin McKirdy, Philippe Barde, Jacques Kaufmann, Laurent Esquerré, Huang Yong Ping, ou encore de projets de designers tels que Sam Baron, Pierre Charpin, Florence Doléac, Robert Stadler ou Martin Székély, témoigne également de l’actualité de la création céramique.

Musée Magnelli
ISBN-2-7572-0010-0
paru le 30 juin 2006

Site internet

 



Pol Chambost, sculpteur-céramiste, 1906-1983

Ouvrage de Émilie Bonaventure, Philippe Chambost, Anne Lajoix, Karine Lacquemant

208 pages, 220 illustrations, 22 x 26 cm, relié sous jaquette

Au cœur des années 50, Pol Chambost (1906-1983) marque les esprits par ses créations curvilignes et graciles, aux proportions impeccables et au raffinement très parisien. Fer de lance d’un certain bon goût français, son travail est admiré par nombre de ses contemporains, à l’instar de Jacques Tati qui utilise ses créations dans « Mon oncle ». Alors que l’on s’apprête à fêter le centenaire de sa naissance, cette première monographie consacrée au céramiste nous invite à (re)découvrir son itinéraire artistique singulier et à bien des égards exemplaire.

ISBN-2-85056-993-3
Paru le 15 septembre 2006

Site internet

 



Ronan et Erwan Bouroullec : Catalogue de raison

Laurent Le Bon

80 pages, broché

Enfants surdoués du design, Ronan et Erwan Bouroullec forment un duo complice soudé par la fratrie.
Leur écriture tend vers l’épure ; elle se singularise par un décalage qui fait basculer l’objet du côté de l’imprévisible.


Anglais / Français
Editeur: Images modernes - Editions Kreo
ISBN: 2913355145  
paru le 16 novembre 2002

Site internet

 



Richard Deacon

Jon Thompson

212 pages, broché

This box of 100 postcards is one of three sets based on "The 20th Century Art Book". Two boxes each contain 25 greetings cards and envelopes. The cards are blank inside, and show the best images from the book, with corresponding text from the book on the back. This is the third set, a box of 100 postcards made up of the 50 card images supplemented by 50 others, also showing the most attractive images, with the corresponding text on the back.


Anglais
Editeur: Phaïdon - Editions Rev Exp Su
ISBN: 0714839493
Paru le 01 janvier 2000





Georges Jouve

Ouvrage collectif

320 pages, 21,6 x 27 cm, relié

Georges Jouve (1910-1964) a célébré à travers de nombreuses oeuvres, un art original dont la particularité réside en un subtil équilibre entre la rigeur et l’imaginaire. Ayant découvert les techniques des métiers d’art à l’Ecole Boulle, il fréquente dès 1931 les Académies de peinture (Grande Chaumière et Juilian) où l’exigence du dessin et la maîtrise du savoir-faire lui sont transmises. De cet apprentissage, Georges Jouve retient deux concepts, la qualité et la mesure. C’est ainsi que ses premières pièces, réalisées à partir de 1941 s’apparentent d’emblée à la tradition d’un art épris d’un sobre classicisme.
Après des années de captivité en Allemagne, Georges Jouve s’évade pour se réfugier clandestinement à Nyons - près de Dieulefit dans la Drôme. Il se passionne très vite pour la poterie qui deviendra une vocation à part entière: de 1942 à 1944, il fabriquera des pièces, cuites et émaillées, dont les formes s’inspirent de la nature ambiante. Mais son goût, déjà orienté vers l’art sacré, le mène à concevoir des objets à la fois rituels et décoratifs.
De retour à Paris en 1945, Georges Jouve installe son atelier rue de la Tombe Issoire où il ne cessera, pendant 9 ans, de multiplier les formes et de diversifier les usages. C’est à cette époque qu’il recourt à un noir profond dont l’éclat - à peine satiné - ressemble étrangement au “buccero nero” (technique qui date du VIème siècle avant notre ère et qui fut employée par les Etrusques). Captant les vibrations de la lumière, ses poteries donnent l’illusion du métal ou de l’ardoise (soupière, fût de lampe, vases à goulot étranglé ou cylindre, bougeoir, bouteille ou figurines). Georges Jouve use ausssi d’émaux plus riches - pieds de lampe “3 boules”, émail blanc et bleu nuit - de blancs ornés parfois de décors polychromes - coupe “Oiseau”, décor vert et jaune en relief - de motifs figuratifs - vasque à tête de femme, pichet à décor de sirène - et de couvertes laiteuses - plat “Poisson”, cendrier et pot à tabac “Galet”, vase “Sablier”.
Après avoir exposé au Salon des Artistes Décorateurs en 1949, Georges Jouve a tendance à épurer ses objets et à leur donner une dimension plus monumentale: d’une hauteur de 80 cm, les vases “Les Quatre Ages de la Vie” - hormis leur connotation allégorique - constituent une étape majeure de son évolution artistique. En effet, à la fin des années 50, Georges Jouve délaisse les décors et s’oriente vers la sculpture, lui permettant ainsi de collaborer avec de nombreux architectes et d’élargir le champ de ses investigations.
Alliant l’humour et la gravité, l’imagerie populaire au sérieux conventionnel, Georges Jouve a toujours revendiqué une démarche singulière; ce céramiste n’a jamais subi l’influence des autres: il s’est imposé par une oeuvre insolite et marginale.

Anglais / Français
Editeur: Jousse Entreprises

Site internet